Poker Team: Le poker en ligne gratuit

  • Poker Gratuit

Comment jouer des cartes consécutives au Poker ?

Suites (quinte) et consécutives au poker :

Les suites tiennent plus du piège périlleux que d’un investissement rentable.

Au 5ème rang de la hiérarchie des combinaisons au poker, la « quinte » est inférieure à la couleur et au full. Chercher une « suite » peut se révéler dangereux pour vos jetons.

Certaines astuces sont à prendre en considération au poker :

Les 5 et les 10 sont les clés de toute suite :

Aucune suite n’est possible sans l’une de ces cartes en main ou au tableau.

En effet, si on enlève tous les 5 et les 10 du jeu de carte, il est impossible de réaliser une suite.

Par conséquent, la présence des 5 et/ou des 10, augmente considérablement vos chances et celles de vos adversaires de concrétiser l’espoir de toucher une suite.

Les conseils pour bien jouer ses consécutives au Poker Texas Hold’em

Avant de tenter une suite :

  • Prenez la température de la table de poker. Une table plutôt passive vous permettra de voir si la chance est avec vous. Par contre, une table agressive pourrait vous bloquer par de grosses relances et votre curiosité pourrait vous couter très cher.
  • Ne vous engagez pas si vous avez peu de jetons (= short-stack). Vous ne pourriez pas suivre les relances sans finir par engager votre tapis.
  • Contentez-vous de coller ou de checker si vous êtes au bouton, à moins que vous ayez une consécutive haute.

 

Pour les consécutives hautes, privilégiez au minimum les 10 Valet. L’As Roi est potentiellement au top statistiquement, ce qui peut être plus délicat avec Roi dame ou Dame Valet.

Dans la plupart des cas, vous devez protéger vos consécutives en ouvrant 2 à 3 fois la valeur de la big blinds pour limiter le nombre de vos adversaires.

Pour les consécutives basses (jusqu’à 8 et 9) privilégiez les 4 et 5, les 5 et 6.
Des consécutives basses et dépareillées ne vous apportent aucun avantage.

Ne considérez comme consécutives que les cartes qui se suivent directement, tel que 9 et 10, oubliez les 9 valets et autres.
Jouez-les pour leurs possibilités de paire, de double-paire ou de brelan, mais pas pour leur potentiel de suite. A travers cet espoir, vous risqueriez d’y laisser votre stack, sauf gros coup de chance.

Eviter de vous laisser emporter dans ce qui pourrait être une pêche au miracle au « turn », puis à la « river ». Déçu de vos belles illusions, vous pourriez décider d’impressionner vos adversaires avec un franc « all-in ». Et là si vous on vous call, c’est la catastrophe, tel est pris qui croyait prendre.

Avec des consécutives hautes de couleur identique (exemple : dame roi à coeur). Vous pouvez espérer toucher une quinte, une couleur, une top paire, vous multipliez ainsi votre potentiel de réussite passant de une chance sur trente (pour une consécutives basse dépareillée) à une chance sur deux (consécutive haute de même couleur).

En conclusion
Le poker est un jeu difficile, les suites sont capricieuses et potentiellement difficiles à obtenir. Elles coûtent souvent plus chères qu’elles peuvent rapporter. Sans compter que vous pouvez être battu par une suite supérieure à la votre.

Jouer uniquement le consécutives hautes de préférence de même couleur et bien sûr en fonction de votre position et de votre stack.

Be Sociable, Share!