Poker Team: Le poker en ligne gratuit

  • Poker Gratuit

Les bases du Poker

Le poker est à la mode, mais pourquoi toute cette agitation ?

Et bien, le truc bien avec le poker, c’est que c’est hyper-simple à apprendre et qu’il attire des personnes de tous horizons.
Tout le monde connait quelqu’un qui joue au poker aujourd’hui, on parle de poker à la télé (canal plus, Direct 8 poker…).

Mon jeu de poker préféré – c’est le No Limit Texas Hold’em Poker, on le surnomme la Cadillac du poker :

Il faut quelques minutes pour apprendre à jouer, mais toute une vie pour le maitriser.

Tout le monde a sa chance au poker, tout le monde peut gagner !

Ne jouer pas toutes les mains

La première chose retenir, c’est de jouer tranquillement, ce n’est pas la peine de jouer toutes les mains.
On a tous vu les émissions de poker à la télé, le suspense est son comble à chaque main, mais n’oubliez pas que c’est un show pour vous faire vibrer et que seules les mains les plus spéctaculaires sont montrées.

Si vous n’aimez pas vos cartes, ne les gardez pas, couchez-vous. En fait, d’un point de vue statistique, vous vous coucherez environ 80% des fois.

La valeur des mains au Poker

Chaque joueur reçoit deux cartes fermées, et avec les cartes au milieu de la table, appelées les cartes communes ou les cartes du tableau, vous devez obtenir la meilleure main de cinq cartes possible.

Les cartes se combinent de la façon suivante :

  • D’abord, vous avez votre carte haute, ici le roi est la plus haute carte :
    carte haute
  • Ensuite nous avons une paire :
    une paire
  • Puis deux paires :
    deux paires
  • Puis un brelan :
    brelan
  • Après ça, il y a la suite, composée de cinq cartes consécutives (qui se suivent) :
    suite
  • Puis il y a la couleur, composée de cinq cartes de la même couleur :
    couleur
  • Puis il y a le full, qui est la combinaison entre un brelan et une paire :
    full
  • Puis il y a le carré :
    carré
  • Suivi de la quinte flush :
    quinte flush
  • Enfin, la reine de toutes les mains, la quinte flush royale :
    quinte flush royale

Distribution des cartes

Ici pour l’exemple, nous allons simuler une partie en tête à tête, une partie de poker à 2 joueurs pour faire simple.

Le joueur A commence à distribuer deux cartes à chacun des joueurs :

Le joueur A a , le joueur B lui a : .

Là tout de suite, le joueur B bat le joueur A, mais regardons ce qui se passe ensuite.

Ce qu’on va faire, c’est jouer les cartes mais sans miser pour le moment, juste pour vous montrer l’ordre du jeu.

La prochaine étape, c’est de distribuer le flop (3 cartes posées au centre de la table) :

Le joueur A a une paire de valets qui bat l’as et le dix du joueur B, ce qui veut dire que le joueur A le bat parce qu’il a la meilleure main.

La prochaine carte c’est la turn : et c’est un 9 qui tombe.

Ce qui veut dire que le joueur A est toujours le plus fort.

La prochaine carte est la river.
Là, ce que le joueur A ne veut pas voir ici, c’est un as.

Heureusement pour lui c’est un roi qui tombe.

Cela signifie qu’il a deux paires et que ma main a gagné.
C’est plutôt simple, pas vrai?

Partie de Poker avec les mises maintenant

Ok, refaisons une partie, c’est au joueur B de distribuer.

Il a As coeur Valet coeur et le joueur A a Dame à carreau dame de trèfle

Maintenant, on va miser.

Avant le début de la partie, on commence par placer des jetons sur la table, c’est ce qu’on appelle les blinds.

– Le joueur B suis simplement. Le joueur A relance et le joueur B suit encore.

On distribue le flop :
Valet pique 4 de coeur 6 de coeur

– Le joueur A mise 100, le joueur B suit.

Puis, on a la turn, c’est une reine :

Valet pique 4 de coeur 6 de coeur Dame de pique

– Ce qui donne un brelan au joueur A qui mise aussitôt 200, le joueur B suit.

Et voici la river avec un 2 de coeur :

Valet pique 4 de coeur 6 de coeur Dame de pique 2 de coeur

– Le joueur A pense que l’autre a une paire de valet alors il décide de miser, il mise 1000 pour forcer l’autre joueur à réfléchir à ce qu’il va faire. Et aussi pour lui montrer qu’il est sûr d’avoir une bonne main.

– Le joueur B fait all-in, le joueur A persuadé d’avori la meilleure main, fait all-in aussi.

– Le joueur B montre sa main et dévoile sa couleur à l’as, le joueur A est dépité certain de l’emporter, avec son brelan de dames.

Conclusion, c’est pour a qu’on adore le poker, tout peut arriver pendant le jeu.

Be Sociable, Share!